UA-117282686-1

  • La sensibilisation dans les écoles bat son plein !

    eleve handicap.jpgOn pourrait laisser parler les chiffres… Depuis novembre 2013 six établissements scolaires visités ceux de Tourville à Blois, Monthou sur Bièvre, Onzain, Lamotte Beuvron, Noyers sur Cher, Cormenon et Monthou sur Cher, ce qui correspond à dix-huit classes et quatre cents cinquante élèves ! Nous, c’est le groupe de sensibilisation dans les écoles de la délégation départementale de l’APF (Association des Paralysés de France) composé d’adhérents et de bénévoles engagés.

    Mais, ces actions de sensibilisation ne sont pas seulement des visites, ce sont de vraies rencontres. Nous échangeons avec les enfants sur le handicap, nous réfléchissons ensemble sur la vie des personnes en situation de handicap. A chaque âge, même en maternelle, les enfants parlent, questionnent, se confient, témoignent… La parole autour du handicap s’exprime, mieux, elle se libère ! Et nous revenons de ces échanges souvent chargés d’émotion, heureux d’avoir pu permettre à chacun de parler du handicap ou de son handicap. C’est précisément la difficulté qu’il y a en parler qui rend si forte cette expérience.

    Les enseignants nous accueillent chaleureusement et les enfants nous remercient, parfois avec des dessins, parfois avec un chant, et toujours par un grand « merci » sincère et touchant. Oui, nous pensons que leur regard sur le handicap ne sera plus le même !

    Cette aventure va se poursuivre puisqu’ il est déjà prévu que nous allions à Contres et sur d’autres établissements de Blois. Nous avons encore un long chemin à parcourir mais ce n’est qu’ainsi que nous pourrons avancer, ensemble !

    Pour plus d’information sur ces actions de sensibilisation en classe n’hésitez pas à revenir vers notre Délégation APF41.

     

  • Accessibilité en France - 40 d'échec et bientôt 10 de plus

    handicapes-site.jpgAlors que la concertation nationale sur les agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) s’est achevée hier, l’Association des paralysés de France (APF) et la FNATH tiennent à faire part de leur profonde inquiétude devant les options proposées pour rendre la France accessible.
    En dépit de trois lois (dont la première date de 1975), faisant de l’accessibilité une obligation nationale, les pouvoirs publics n’ont pas accompagné ce cadre législatif par une impulsion politique et financière et une grande majorité des acteurs ont joué la carte de l’attentisme ! Aujourd’hui l’APF et la FNATH font l’amer constat que l’échéance d’accessibilité de la France pour 2015 ne sera pas respectée et que les personnes en situation de handicap devront encore patienter entre 3 et 10 ans pour pouvoir vivre comme des citoyens ordinaires !
    L’APF et la FNATH refusent cette solution inacceptable !
    Après 40 ans d’attente, les 9,6 millions de personnes en situation de handicap1, les personnes âgées, les parents avec poussettes, les femmes enceintes et les 91% de Français qui considèrent que l'accessibilité est un enjeu de société qui concerne tout le monde2, ne peuvent plus attendre !
    Aussi, l’APF et la FNATH, qui ne peuvent accepter de tels délais, demandent au Premier ministre que les échéances soient effectivement resserrées afin de permettre la participation pleine et entière de tout un chacun à la vie de la Société française.

     

    Texte complet -->  Accessibilite en France.pdf